29/06/2011

le tiroir de la pensée furtive

 

raton ailé.jpg

 

Comme un géant maladroit qui bouscule et traîne de lourdes chaises sur le sol, bonhomme orage a grondé hier.

Derrière les fenêtres sans lumière, les petites âmes effarées se blottissaient !

 

18:43 Écrit par Elisabeth Mercatoris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.