26/11/2011

Le tiroir du petit chou rouge

loup arrive.jpgpetit chou rouge avec maman.jpgloup caillou fin.jpg

 

 

L’aube s’écrit à la pointe des mots

Les merles s’enfuient aux rires du corbeau.

Au fond des bois hurle un reproche ;

Le loup a faim, il se rapproche !

 

 

 

 

L’entends-tu mon petit chou rouge ?

Il s’ennuie, plus rien ne bouge !

Reste bien au chaud dans ton lit :

« L’après-midi vient en dormant. »

Je soignerai ta fièvre avec des galettes à la chantilly

Et des histoires de gens charmants !

 

 

 

 

Pour le loup, je sais que c’est moche !

Ce soir, il croquera des cailloux

ou son bedon restera vide comme ma poche !

 

 

16:59 Écrit par Elisabeth Mercatoris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.