15/10/2012

Le tiroir friandise

La poésie, je l'ai reçue comme une friandise tombée d'un sac.

Alors ?

Alors, je l'ai protégée dans la coupole de mes paumes

comme on le ferait avec un poussin.

Je l'ai portée contre mon coeur

comme l'émotion vivie au bord d'une falaise battue par les vents.

Depuis, elle et moi, on se transporte.

On ne fait qu'un !

La poésie, c'est un regard mentos sur la vie !

09:25 Écrit par Elisabeth Mercatoris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.